Expositions


MUSÉE INTERNATIONALE DE LA RÉFORME, GENÈVE   16 octobre 2013 - 16 février 2014

Enfer ou paradis : aux sources de la caricature

Utiliser l’image comme un moyen d’attaque et de propagande ? « Enfer ou paradis » permet de découvrir la guerre des images que se livrèrent protestants et catholiques entre le 16ème et le 18ème siècle

Commissariat : Frédéric Elsig

La caricature destinée à ridiculiser certains défauts de l’Eglise existe depuis des siècles : le Moyen Age, avec son goût pour le monstrueux, en a donné des exemples fameux, en particulier dans les manuscrits enluminés.

Si ces images étaient, la plupart du temps, destinées à faire rire ou sourire, ces traits satiriques ont pris un tour de plus en plus humiliant, blessant, voire dévastateur au moment des guerres de religion qui mirent l’Europe à feu et à sang au 16ème siècle. Gravures, feuilles volantes, médailles, objets de toutes sortes servaient en effet alors de support à la satire parfois grossière, agressive, voire scatologique, enflammant les luttes violentes qui éclataient de toutes parts.


Œuvre en prêt

Martial COURTOIS
Plat : La Grande Prostituée de Babylone
4e quart XVIe siècle, vers 1580