Expositions


MUSÉE DES BEAUX-ARTS DE LYON, LYON   18 mai 2017 - 28 août 2017

Édouard Pignon, Ostende, 1946-1953

Entre féerie du paysage portuaire et climat tragique d’une ville détruite par la guerre, Édouard Pignon s’invente un nouvel espace et une nouvelle réalité de peinture

Commissariat : Philippe Bouchet avec la participation de Sylvie Ramond

Dés l’immédiat après-guerre, l’artiste, issu de la nouvelle École de Paris, fait le choix d’une figuration libre et indépendante et inaugure une recherche personnelle qui marque sa différence avec les mouvements auxquels il s’intéresse. Il prend ses distances avec la scène artistique parisienne et le « tout abstrait » qui domine l’actualité et s’installe pour quelques mois à Ostende (Belgique) en novembre 1946, anime d’une volonté de renouveler sa peinture.

Séduit par « l’atmosphère délicate » du port, le « bruissement des formes », le « balancement léger de la lumière et des voiles », Édouard Pignon esquisse dans la solitude un nouveau mode de production, tournant décisif dans son œuvre.


Œuvre en prêt

Édouard PIGNON
Ostende
1949