Aphrodite Mutiaux
© Vincent Girier-Dufournier
© Vincent Girier-Dufournier

Torride Aphrodite

Rare cas de statuette antique signée, cette jeune femme debout sur son petit socle est Aphrodite, la déesse grecque de la beauté et de l’amour. Les pendants d’oreilles, le sein nu, la robe ajustée aux plis mouillés révélant un ventre délicatement bombé, le manteau noué à la hauteur du pubis, les pieds nus dans des sandales ouvertes, tout concourt à faire de cette terre cuite une petite merveille de grâce et à souligner le caractère érotique de la déesse. Jusqu’au geste qu’Aphrodite accomplit des deux mains… [Lire la suite…]

 

Nom : « Aphrodite Mutiaux »

Auteur : Ménophilos

N° d’inventaire : FGA-ARCH-RA-0198

Date : milieu du Ier siècle de après J.-C.

Matériau et technique : terre cuite moulée, avec restes d’engobe et de pigments

Hauteur : 36 cm

Origine géographique : Myrina (Asie Mineure/Turquie)

Déontologie : la statuette apparaît chez un antiquaire athénien, en 1884 ; dans la collection Eugène Mutiaux, dès la fin du XIXe siècle ; ensuite chez le colonel Wild, dans la succession Eugène Mutiaux ; vendue à un collectionneur français (M. W.) lors de la vente Succession du colonel W[ild], ancienne collection Mutiaux, 6ème vente. Hôtel Drouot, 9 mai 1952, n° 64 ; dans cette collection entre 1950 et 1970 ; entre ensuite dans la collection Françoise et Claude Bourelier, Paris. Chez Art Curial, vente du 12 mai 2015, n° 92, puis chez David Ghezelbash Archéologie, Paris.

Publications antérieures :

Franz WINTER, Die antiken Terrakotten, III, Die Typen der figürlichen Terrakotten, Berlin, 1903, n° 233, 2.

Simone BESQUES, « Une Aphrodite au collier de Myrina signée par Ménophilos », Antike Kunst 26 (1983), p. 22-36.

Dominique KASSAB, Statuettes en terre cuite de Myrina : corpus des signatures, monogrammes, lettres et signes, Istanbul, 1988, p. 50, n° 119.